Beaucoup de gens qui séjournent aux Antilles craignent la morsure de scolopendre. Des différentes espèces tropicales qui y vivent, la scolopendre de Guadeloupe, plus communément appelé mille pattes de Guadeloupe, est parmi les espèces les plus redoutées. Engendrant des réactions plus ou moins importantes, sa morsure cause un certain nombre d’hospitalisations en Guadeloupe.

La scolopendre ou mille pattes de Guadeloupe en quelques mots

La scolopendre est un arthropode carnassier, parfois venimeux. Son nom de mille pattes vient de sa morphologie : corps composé de 21 segments munis chacun d’une paire de pattes. On parle de mille pattes de Guadeloupe, mais le mille-pattes et la scolopendre ne sont pas pareils. Ayant un corps bombé, le mille-pattes classique est inoffensif et il ne mord pas. Les scolopendres quant à elles, sont reconnaissables par leur corps aplati. Elles mordent (avec souvent une douleur aigue) et peuvent être à l’origine d’une réaction allergique plus ou moins grave.

Scolopendre mille pattes Guadeloupe

Le scolopandra gigantea est le mille-pattes de Guadeloupe le plus redouté parmi toutes les espèces de scolopendre qui existent aux Antilles. Sa longueur dépasse parfois les 40cm.

Que faire en cas de morsure de mille pattes en Guadeloupe ?

Malgré la crainte et les idées reçues, la morsure d’une scolopendre est rarement mortelle même si c’est très douloureux. Mais étant donné les symptômes qui apparaissent rapidement, il ne faut pas traiter le problème à la légère.

En cas de morsure, un nettoyage et une désinfection sont nécessaires, d’abord avec de l’eau et du savon, ensuite avec un antiseptique à base de Chlorhexidine. L’application d’une crème à base de corticoïdes peut être nécessaire étant donné la résistance du venin du mille-pattes de Guadeloupe.

Concernant les médicaments à prendre, le paracétamol atténue la douleur, des antihistaminiques atténuent les symptômes de type allergique et les médicaments anti-démangeaison vous évitent de vous gratter.

Il faut se rendre aux urgences en cas de complication :

  • Migraine
  • Brûlure intense au niveau de la morsure
  • Accélération du rythme cardiaque ou irrégularité des poults
  • Vomissements
  • Étourdissements
  • Troubles de la vue

Plus rarement, le pronostic vital peut être engagé pour les personnes présentant une allergie grave aux piqûres d’insecte. La morsure de la scolopendre de Guadeloupe peut en effet provoquer un choc anaphylactique.

Pourquoi y en a-t-il autant en Guadeloupe ?

Les climats chauds et humides sont très appréciés des scolopendres d’où leur grand nombre aux Antilles. Les zones tropicales et forestières leur offrent des conditions optimales d’habitat.

Les conditions climatiques guadeloupéennes développent en même temps les petits insectes qui constituent l’alimentation du mille-pattes de Guadeloupe. Les lieux plutôt sombres comme le dessous des rochers, les sous-bois, etc. sont leur lieux de chasse préférés. À la recherche d’endroits frais, ils rentrent parfois dans les habitations, notamment dans les bungalows. Ils se logent surtout dans le linge (literie, linge de bain, etc.) Leurs morsures sur les humains sont surtout défensives.

N’hésitez pas à demander aux locaux (guides, hôteliers, loueurs de voitures…) quelques renseignements notamment les lieux où elles sont présentes et vous éviter certaines déconvenues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*